https://mobirise.com/

BURKINA FASO  - Une école à Dissiné

Novembre 2003 :


Deux membres de l’association participent à l’Assemblée Générale Mondiale d’Emmaüs Internationale qui se déroule à Ouagadougou. (B-F). Ils rencontrent les Présidents d’Asso-Burkina et de la Croix Rouge de Bobo-Dioulasso. Ils Echangent sur la faisabilité de la construction d’une école en brousse à Dissiné.


Mars 2004 :


En compagnie des deux Présidents de ces associations, visite du village de Dissiné, discussion sous l’arbre à palabres avec le Conseil des anciens, l’Imam et les représentants des villageois. La demande d’école laïque est forte et elle est appuyée par l’Imam qui s’investit personnellement dans cette demande. Le Conseil des anciens propose un terrain de 8000 m² à la sortie du village. Terrain que nous visitons le jour même. Rencontre avec Madame le Préfet de la Région de Péni ainsi qu’avec les autorités locales représentant Monsieur le Ministre de l’éducation Nationale du Burkina Faso.


Juillet 2004 :


Début des travaux de l’école avec les fonds propres des membres de l’association SOS Enfants du Monde et grâce à une subvention de 2000 Euros de Pharmaciens Sans Frontière 24. Coulage de l’ensemble des fondations du bâtiment devant abriter les trois classes, le bureau du directeur et le magasin.


Octobre 2004 :


Livraison de la première classe. Affectation du premier instituteur. Rentrée scolaire pour 85 enfants du village et des environs. Une équipe de l’association est présente sur place pour cet évènement.


Décembre 2004 :


Attribution par Monsieur Xavier DARCOS, Ministre de la Coopération et de la Francophonie d’une subvention de 15000.00 euros. Mise en route du chantier de la deuxième classe ainsi que du premier logement pour l’instituteur. Avril 2005 : Livraison de la seconde classe et du premier logement. Une équipe de l’association est sur place pour cette remise des locaux. Nous avons l’assurance des autorités que le second instituteur sera affecté avant la rentrée scolaire d’octobre. Devant la rapidité d’exécution de notre projet, le gouvernement du Burkina Faso décide de construire le second logement dans le cadre de son programme P.N.G.T.


Octobre 2005 :


Attribution d’une subvention de 2500.00 euros du Conseil Général de la Dordogne. Affectation du deuxième instituteur. Livraison du second logement construit par le gouvernement Burkinabé dans le cadre de son plan national (P.N.G.T.)  


Mars 2006 :


Visite du chantier par une équipe de l’association. Accord donné pour la construction de Latrines pour les deux logements des instituteurs.


Juillet 2006 :


Attribution d’une nouvelle subvention de 2500 Euros du Conseil Général de la Dordogne. Visite du chantier et des classes qui fonctionnent par une équipe de l’association. Mise en route des travaux de la troisième classe, du bureau du Directeur et du magasin.


Décembre 2006 :


Une équipe de l’association se rend au Burkina Faso. Au cours d’une réunion avec Madame le Préfet de la Province de Péni, Monsieur l’Inspecteur d’Académie, le comité des villageois, le Conseil des Anciens, l’ensemble des habitants de Dissiné, les enfants et Claude DI MARIO, Président de l’association, à décidé à l’unanimité que le groupe scolaire de Dissiné porterait le nom de Xavier DARCOS, Ministre de l’État Français.


Avril 2007 :


Les parpaings nécessaires à l’élévation de la troisième classe sont fabriqués. Le chantier est arrêté faute des fonds nécessaires.


Septembre 2008


Livraison de la troisième classe, du bureau du directeur et du magasin. Un instituteur est affecté pour la rentrée scolaire. Reste à trouver les fonds pour les latrines. Nous avons entretemps planté 200 manguiers sur le terrain de l’école. L’idée étant de mettre en place une coopérative gérée par les femmes du village. La vente de ces mangues servirait au village tout entier.


A l’origine de ce projet nous avions prévu un délai de trois ans pour le mener à bien. Nous sommes en retard sur les prévisions mais confiants en l’avenir. La demande et l’engagement de la population de Dissiné sont forts.


L’expérience montre qu’une petite équipe soudée et motivée peut remuer les montagnes pour donner aux autres, aux plus souffrants,


« L’ESSENTIEL »


Aujourd’hui, nous pouvons affirmer que la totalité des fonds attribués a été dépensé conformément aux devis originaux