Site Maker

SOS Enfants roumains

     L’association est née en 1993, après la chute de CEAUCESCU et les images bouleversantes diffusées par nos chaînes nationales sur l’état d’abandon des orphelinats roumains.

     Trois gendarmes de Périgueux (24), Jean-Luc, Daniel et Claude de retour d’une mission aux Antilles décident de profiter de leurs congés pour mettre sur pied une opération humanitaire à destination des enfants abandonnés de Roumanie. Cette opération prend le nom de SOS Enfants Roumains – des motards dans les Carpates »


     Ce déplacement vers l’Est, initialement prévu en moto, se fait, grâce à la complicité d’un garagiste local, qui prête une Mercedes et une grosse remorque susceptible de transporter quelques centaines de dons. Les trois pandores jettent leur dévolu sur la ville de TIMISOARA qu’ils atteignent mi-septembre après un parcours de plus de 2500 km sur les routes de France, d’Italie, d’Autriche et de Hongrie. Au volant d’une voiture hors d’âge totalisant plus de 500 000 km au compteur, capricieuse le matin lors des démarrages à froid, nos trois compères reçoivent tout au long de leur périple de nombreux gestes de solidarité, d’amitié et d’encouragement.

     Malgré une arrivée tardive à TIMISOARA, l’accueil à l’orphelinat est émouvant. Edith JADANEANT, médecin de garde ce soir-là, les prend en charge et ce pour toute la durée de leur séjour. Les dons divers sont les bienvenus pour l'équipe soignante, surtout les médicaments qui manquent cruellement.
     Profitant d’un repos bien mérité les trois camarades passent du temps avec les enfants et le personnel de l’orphelinat. Des contacts se nouent avec les uns et les autres. L’heure du départ ayant sonné, ils quittent la structure à regret, le cœur gros mais en promettant de revenir très vite. Le chemin du retour semble très long mais déjà dans les têtes les idées germent. A peine les valises rangées, les bases d'une association à but humanitaire à loi 1901 sont posées et les statuts sont déposés en préfecture de la Dordogne le 15 octobre 1993. Elle prend officiellement le nom de « SOS Enfants Roumains » La première assemblée générale a lieu quelques semaines plus tard. Tous les amis, partenaires et donateurs sont présents. Claude, à l'initiative du projet, est élu à l'unanimité Président de l'association.